Comment la psychothérapie interpersonnelle peut vous aider améliorer vos relations

Publié le : 23 novembre 20228 mins de lecture

Nous avons tous des relations. Nous entretenons des relations avec les personnes avec lesquelles nous travaillons, notre famille, notre colocataire et une relation particulière avec notre conjoint. Une relation saine passe par le respect mutuel. Chaque personne accorde de l’importance à l’autre. Une confiance se forme. Chaque personne accepte les bizarreries et les différences de l’autre. On s’aime et on s’approuve mutuellement. Il y a une bonne communication, des compromis et un engagement l’un envers l’autre.

Identifier les problèmes

La communication est la clé d’une relation saine. Lorsqu’une relation est déséquilibrée, elle peut devenir toxique.

Les symptômes d’une relation déséquilibrée sont les suivants :

  • le manque de confiance et la jalousie
  • Incapacité à gérer les conversations difficiles, ce qui vous amène à les éviter.
  • Insécurité concernant la relation
  • Lorsque l’un est co-dépendant de l’autre
  • Environnement hostile
  • Critiques constantes
  • Peur et anxiété face à votre partenaire
  • Problèmes de colère

Si la relation est devenue physiquement et/ou émotionnellement abusive, vous devez en sortir le plus rapidement possible. Une personne violente utilisera des menaces, des pots-de-vin et d’autres tactiques pour vous empêcher de partir. Il existe des groupes d’aide vers lesquels vous pouvez vous tourner et qui peuvent vous aider.

Apprendre à communiquer

Aucune relation n’est parfaite. Cependant, il est toujours possible de s’améliorer. Asseyez-vous et discutez des problèmes. Soyez honnête et soutenez-le. Ne portez pas de jugement lorsque vous partagez vos sentiments. Écoutez le point de vue de l’autre point de vue. Souvent, lorsque la relation est déséquilibrée, il est difficile de communiquer. Dans ce cas, vous aurez peut-être besoin de l’aide d’un professionnel. Une bonne aide est la psychothérapie interpersonnelle.

Qu’est-ce que la psychothérapie interpersonnelle?

La psychothérapie interpersonnelle est une thérapie à court terme de six à 20 semaines visant à aider les gens dans leurs relations avec les autres. Elle a été initialement développée pour les personnes souffrant de dépression. La dépression peut entraîner des problèmes dans les relations. Si vous ne vous sentez pas bien, vous vous en prenez souvent aux personnes qui vous entourent. Cependant, il arrive qu’une relation déséquilibrée soit à l’origine d’une dépression. Cela devient un cycle dont il est difficile de sortir.  

Le thérapeute travaillera avec vous en tête-à-tête ou en groupe. Vous discuterez de vos expériences familiales et apprendrez comment elles ont un impact sur votre situation actuelle. Nous avons tous des séquelles de nos expériences de vie. La psychothérapie interpersonnelle vous aide à vous débarrasser de ce bagage et à apprendre à faire face aux déclencheurs qui se présentent. La thérapie interpersonnelle comporte trois phases.

Les phases de la thérapie interpersonnelle

La phase de début

Le thérapeute va tenter d’identifier le problème initial et de poser un diagnostic. Il effectuera un entretien formel pour comprendre les différents schémas de vos relations. Le thérapeute utilisera divers outils d’évaluation pour recueillir des informations. Une fois l’évaluation terminée, le thérapeute discutera de ses impressions et de la manière dont des problèmes spécifiques interfèrent avec des relations saines.

La phase intermédiaire

La phase intermédiaire est celle où se déroulera la majeure partie du traitement. Basée sur la phase initiale, la phase intermédiaire est adaptée aux problèmes qui ont été découverts.

La psychothérapie interpersonnelle peut se concentrer sur un ou plusieurs des quatre domaines problématiques suivants :

  • La perte et le chagrin proviennent de la perte d’un être cher, d’un divorce, de la perte d’un emploi, du départ des enfants de la maison, etc.

Le thérapeute vous aidera à communiquer vos sentiments. Le thérapeute vous aidera à communiquer vos sentiments. Vous apprendrez à utiliser les relations existantes en dehors de la thérapie pour apprendre à gérer votre chagrin.

  • Disputes interpersonnelles

Si les disputes avec les autres sont la principale cause du problème, on se concentrera sur ce point. Le thérapeute utilisera différentes techniques pour vous aider à faire face à un conflit spécifique et à le résoudre.

  • Transitions de rôle

Les changements de vie peuvent être difficiles à gérer. Le thérapeute vous aidera à développer des outils pour acquérir de nouvelles attitudes et compétences pour votre nouveau statut de rôle.

  • Sensibilité interpersonnelle

Les sentiments d’isolement et de solitude résultent des difficultés à former et à maintenir des relations. Le thérapeute vous aide à établir de nouvelles relations qui vous soutiennent.

La phase finale

Au fur et à mesure des progrès réalisés pendant la phase intermédiaire, le thérapeute vous prépare à la fin de la thérapie. Vous pouvez avoir d’autres séances si nécessaire pour obtenir de l’aide pour une nouvelle situation qui a fait surface.

Améliorer sa communication interpersonnelle

Pendant la phase intermédiaire, votre thérapeute interpersonnel vous aidera à apprendre à faire face à la situation en développant différentes compétences que vous pourrez utiliser, comme les jeux de rôle et d’autres techniques. Votre thérapeute vous aidera à apprendre à devenir un bon communicateur. La communication est essentielle dans les relations personnelles.

Il existe quatre types de compétences en communication interpersonnelle.

Le verbal

La façon dont vous dites quelque chose est aussi importante que ce que vous dites. Si votre voix monte et descend pendant que vous parlez, le ton de votre voix peut être plus fort que les mots que vous utilisez. Le ton de votre voix peut faire en sorte que vos commentaires soient soit amicaux, soit sarcastiques, soit même faire preuve de méchanceté.

L’écoute

Il y a une différence entre entendre et écouter ce que l’on vous dit. Vous pouvez entendre que quelqu’un vous parle. Écouter demande un effort en se concentrant sur ce que la personne dit et en essayant de la comprendre. Souvent, nous pensons à ce que nous voulons dire ensuite au lieu de prêter attention à ce qui est dit. Un excellent outil à utiliser est de prendre des notes sur ce que dit la personne afin de pouvoir répéter ce qu’elle a dit pour qu’elle sache que vous avez compris ce qu’elle disait. Si vous ne voulez pas oublier ce que vous voulez dire, écrivez un ou deux mots pour vous inciter à le faire, puis prêtez attention à ce que dit l’autre personne.

La communication écrite

Lorsque vous envoyez des lettres, des courriels et des textos, vous communiquez. Relisez ce que vous écrivez avant d’appuyer sur le bouton d’envoi. Assurez-vous que l’information est exacte et qu’elle dépeint une voix amicale et non une voix autoritaire. La communication écrite d’information peut inclure des emojis pour relayer votre état d’émotion qui n’est pas évident dans la formulation.

La communication non verbale

Lorsque vous parlez à quelqu’un en face à face, votre langage corporel communique bien plus que vous ne le pensez. Vos yeux et vos expressions faciales indiquent si vous écoutez et si vous êtes intéressé par ce que la personne a à dire. Le langage corporel est un art qui vaut la peine d’être étudié.

La thérapie interpersonnelle : conclusion

La thérapie interpersonnelle est efficace dans de nombreux contextes. Peu importe ce que vous vivez, il est souvent souhaitable de demander de l’aide. De nombreuses relations changent en cours de route. Nous avons parfois besoin de l’aide d’un professionnel pour traverser des moments difficiles.

Travailler avec un psychothérapeute interpersonnel qualifié peut faire une grande différence et mettre votre vie et vos relations sur les rails. Si vous rencontrez des difficultés dans la vie ou si vous sentez que votre relation est bancale, demandez l’aide d’un psychothérapeute interpersonnel.  

Plan du site